Je l'aime à mourir


Paroles
  • Auteur :
    Francis Cabrel
  • Compositeur :
    Francis Cabrel
  • Editée par :
    Marouani
  • Version originale :
    1979
  • Je l'aime à mourir ou la chanson qui a vraiment lancé Cabrel. Son succès en pleine période disco est étonnant. Elle ne correspondait pas du tout à ce qui "marchait" à ce moment-là. Et pourtant elle a fait un tabac et reste aujourd'hui la chanson la plus connue de Francis Cabrel. Il l'a même adaptée en espagnol sous le titre "La quiero a morir". Et c'est la reprise de cette version espagnole en Amérique latine (par Sergio Vargas au départ) a connu un succès considérable. On la retrouve encore aujourd'hui régulièrement dans des albums de salsa ou de merengue.

  • Où trouver ce titre ?
    Gallery- Album "Les chemins de traverse", 1979

    album "les chemins de traverse", 1977
    45 tours "Souviens-toi de nous - Je l'aime à mourir", 1979
    album "La quiero a morir" Colombie, 1980
    album "Cabrel public", 1984
    compilation 77-87, 1987
    coffret "D'une ombre à l'autre", 1991
    album "Lo mejor de los mejores", 1998
    album "Double tour", 2000
    compilation "l'essentiel", 2007

    - video
    VHS "Sarbacane tour", 1990
    VHS "Sarbacane Tour - Spectacle acoustique", 1992
    VHS et DVD "Hors-saison", 2000
    DVD "d'une ombre à l'autre", 2000
    DVD "la tournée des bodegas", 2005
    DVD "La tournée des Roses et des Orties , 2009
    -
    Très nombreuses reprises.

  • Voir la page des reprises de "Je l'aime à mourir"
    Retour à l'album "Les chemins de traverse"
    Retour à l'accueil
    Moi je n'étais rien
    Et voilà qu'aujourd'hui
    Je suis le gardien
    Du sommeil de ses nuits
    Je l'aime à mourir

    Vous pouvez détruire
    Tout ce qu'il vous plaira
    Elle n'a qu'à ouvrir
    L'espace de ses bras
    Pour tout reconstruire
    Pour tout reconstruire
    Je l'aime à mourir

    Elle a gommé les chiffres
    Des horloges du quartier
    Elle a fait de ma vie
    Des cocottes en papier
    Des éclats de rire

    Elle a bâti des ponts
    Entre nous et le ciel
    Et nous les traversons
    À chaque fois qu'elle
    Ne veut pas dormir
    Ne veut pas dormir
    Je l'aime à mourir
    Elle a dû faire toutes les guerres
    Pour être si forte aujourd'hui
    Elle a dû faire toutes les guerres
    De la vie, et l'amour aussi

    Elle vit de son mieux
    Son rêve d'opaline
    Elle danse au milieu
    Des forêts qu'elle dessine
    Je l'aime à mourir

    Elle porte des rubans
    Qu'elle laisse s'envoler
    Elle me chante souvent
    Que j'ai tort d'essayer
    De les retenir
    De les retenir
    Je l'aime à mourir

    Pour monter dans sa grotte
    Cachée sous les toits
    Je dois clouer des notes
    À mes sabots de bois
    Je l'aime à mourir

    Je dois juste m'asseoir
    Je ne dois pas parler
    Je ne dois rien vouloir
    Je dois juste essayer
    De lui appartenir
    De lui appartenir
    Je l'aime à mourir
    Elle a dû faire toutes les guerres
    Pour être si forte aujourd'hui
    Elle a dû faire toutes les guerres
    De la vie, et l'amour aussi

    Moi je n'étais rien
    Et voilà qu'aujourd'hui
    Je suis le gardien
    Du sommeil de ses nuits
    Je l'aime à mourir

    Vous pouvez détruire
    Tout ce qu'il vous plaira
    Elle n'aura qu'à ouvrir
    L'espace de ses bras
    Pour tout reconstruire
    Pour tout reconstruire
    Je l'aime à mourir

    Back to Top