Octobre


Paroles
  • Auteur :
    Francis Cabrel
  • Compositeur :
    Francis Cabrel
  • Editée par :
    Chandelle
  • Version originale :
    1994
  • L'automne, les premiers froids. Le double vitrage sur nos fenêtres modernes nous empêchent désormais de voir les dessins sur la buée des fenêtres. On a gagné en confort ce qu'on a perdu en poésie !

  • Où trouver ce titre ?
    Gallery- Album "Samedi soir sur la Terre", 1994

    album "Samedi soir sur la Terre", 1994
    cd single "Octobre", 1995
    album "Double tour", 2000
    album "La tournée des bodegas", 2005
    album "L'In extremis Tour", 2016
    -
    video
    VHS & DVD "Hors-saison", 2000
    DVD "la tournée des bodegas", 2005
    DVD "La tournée des Roses & des Orties , 2009
    DVD "L'In extremis Tour", 2016
    -
    Reprises : Guesh Patti / Christian Laborde / Luz Casal / Alexnadru Andries / Les enfoirés /Marika Cailly / Lilian Renaud


  • Voir la page des reprises de "Octobre"
    Retour à l'album "Samedi soir sur la Terre"
    Retour à l'accueil
    Le vent fera craquer les branches
    La brume viendra dans sa robe blanche
    Y aura des feuilles partout
    Couchées sur les cailloux
    Octobre tiendra sa revanche

    Le soleil sortira à peine
    Nos corps se cacheront sous des bouts de laine

    Perdue dans tes foulards
    Tu croiseras le soir
    Octobre endormi aux fontaines

    Il y aura certainement,
    Sur les tables en fer blanc
    Quelques vases vides et qui traînent
    Et des nuages pris aux antennes

    Je t'offrirai des fleurs
    Et des nappes en couleurs
    Pour ne pas qu'Octobre nous prenne

    On ira tout en haut des collines
    Regarder tout ce qu'Octobre illumine
    Mes mains sur tes cheveux
    Des écharpes pour deux

    Devant le monde qui s'incline

    Certainement appuyés sur des bancs
    Il y aura quelques hommes qui se souviennent
    Et des nuages pris aux antennes
    Je t'offrirai des fleurs
    Et des nappes en couleurs
    Pour ne pas qu'Octobre nous prenne

    Et sans doute on verra apparaître
    Quelques dessins sur la buée des fenêtres
    Vous, vous jouerez dehors
    Comme les enfants du nord
    Octobre restera peut-être
    Vous, vous jouerez dehors
    Comme les enfants du nord
    Octobre restera peut-être.

    Back to Top