Les murs de poussière


Paroles
  • Auteur :
    Francis Cabrel
  • Compositeur :
    Francis Cabrel
  • Editée par :
    L.E.M.
  • Version originale :
    1977
  • La chanson Les murs de poussière a été écrite bien avant le premier album de Francis Cabrel. Les thèmes abordés sont depuis devenus classiques chez Cabrel ; l'attachement à sa terre, la vanité de nos modes de vie. Mais il faut avoir expérimenté l'ailleurs pour comprendre que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, que tout était déjà là autour de nous.

  • Où trouver ce titre ?
    Gallery- Album "Les murs de poussière", 1977

    album "les murs de poussière"
    45 tours, 1977 "Les murs de poussière - Ami"
    album "Cabrel public", 1984
    compilation 77-87, 1987
    coffret "D'une ombre à l'autre", 1991
    album "Double tour", 2000
    compilation "l'essentiel", 2007

    - video
    VHS "Sarbacane tour", 1990
    VHS "Sarbacane Tour - Spectacle acoustique", 1992
    VHS & DVD "Hors-saison", 2000
    DVD "d'une ombre à l'autre", 2000
    -
    Reprises : Zephyr 21

  • Voir la page des reprises de "Les murs de poussière"
    Retour à l'album "Les murs de poussière"
    Retour à l'accueil
    Il rêvait d'une ville étrangère
    Une ville de filles et de jeux
    Il voulait vivre d'autres manières
    Dans un autre milieu

    Il rêvait sur son chemin de pierres
    "Je partirai demain si je veux
    J'ai la force qu'il faut pour le faire
    Et j'irai trouver mieux"

    Il voulait trouver mieux
    Que son lopin de terre
    Que son vieil arbre tordu au milieu
    Trouvé mieux que la douce lumière du soir
    Près du feu
    Qui réchauffait son père
    Et la troupe entière de ses aïeux
    Le soleil sur les murs de poussière
    Il voulait trouver mieux...

    Il a fait tout le tour de la terre
    Il a même demandé à Dieu
    Il a fait tout l'amour de la terre
    Il n'a pas trouvé mieux

    Il a croisé les rois de naguère
    Tout drapés de diamants et de feu
    Mais dans les châteaux des rois de naguère
    Il n'a pas trouvé mieux...

    Il n'a pas trouvé mieux
    Que son lopin de terre
    Que son vieil arbre tordu au milieu
    Trouvé mieux que la douce lumière du soir
    Près du feu
    Qui réchauffait son père
    Et la troupe entière de ses aïeux
    Le soleil sur les murs de poussière
    Il voulait trouver mieux...

    Je n'ai pas trouvé ce que je veux"
    Il a dit "Je retourne en arrière"
    Il s'est brûlé les yeux

    Il s'est brûlé les yeux
    Sur son lopin de terre
    Sur son vieil arbre tordu au milieu
    Aux reflets de la douce lumière du soir
    Près du feu
    Qui réchauffait son père
    Et la troupe entière de ses aïeux
    Au soleil sur les murs de poussière
    Il s'est brûlé les yeux.

    Back to Top